Yoann Bourgeois

Home / Yoann Bourgeois
yoann-bourgeois
yoann-bourgeois
yoann-bourgeois
yoann-bourgeois
Yoann_Bourgeois-spectacle
yoann-bourgeois

Né le 7 septembre 1981 dans le Jura, Yoann Bourgeois est un directeur artistique aujourd’hui internationalement reconnu qui investit les domaines de la danse, du théâtre, de la musique, de l’installation plastique ou encore de l’audiovisuel. Décloisonnant ainsi et faisant dialoguer des approches, des espaces artistiques.

Actuel directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble, Yoann Bourgeois est le seul artiste à avoir suivi un double cursus cirque et danse contemporaine effectuant à la fois le CNAC (centre national des arts du cirque) et le CNDC (centre national de la danse contemporaine). Au terme de sa formation, il intègre la compagnie de la chorégraphe Maguy Marin. Très vite, il se lance en solo et fonde sa propre compagnie autour d’un atelier de création pluridisciplinaire. Retour sur la vie et le parcours de Yoann Bourgeois

yoann-bourgeois

Yoann Bourgeois, la mini biographie 

Né le 7 septembre 1981 dans le Jura, Yoann Bourgeois est le fils d’un père professeur de sport et d’une mère infirmière puéricultrice. Il passe le plus clair de son enfance à Cramans où il se découvre, très tôt, une passion pour la scène. En effet, il monte pour la première fois sur scène en CM1, à l’occasion d’un atelier théâtre à l’école primaire. Pour l’anecdote, la maison des parents de Yoann Bourgeois a été vendue au Cirque Plume après leur séparation.

Passionné dès son plus jeune âge par le cirque, Yoann Bourgeois part à la rencontre des tziganes en Roumanie à l’âge de 18 ans, et en profite pour y jouer ses spectacles de cirque. Il rejoint l’Ecole nationale des arts du cirque (ENACR) de Rosny-sous-Bois en 2002, et y reste jusqu’en 2004. Il part ensuite au Centre national des arts du cirque (CNAC) de Châlons-en-Champagne, entre 2004 et 2006. A ce jour, Yoann Bourgeois est le seul et unique étudiant à avoir suivi un double cursus, participant parallèlement à la formation en danse contemporaine du Centre national de danse contemporaine.  

yoann-bourgeois

Très tôt, la carrière de Yoann Bourgeois sera marquée par des rencontres décisives, notamment celle avec Alexandre del Perugia, pédagogue et co-directeur du CNAC de 2003 à 2005, avec lequel il collabore. Nous vous le disions de 2006 à 2010, il est interprète permanent dans la compagnie de la chorégraphe Maguy Marin, et participe à la reprise de Mary B et de Umwelt, et à la création de Description d’un combat de Turba. Souhaitant produire ses propres œuvres, Yoann Bourgeois monte sa compagnie en 2010. Le succès est au rendez-vous…

Depuis 2016, Yoann Bourgeois est directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble (CCN de Grenoble), rebaptisé CCN2, avec le chorégraphe Rachid Ouramdane. En plus d’être le premier étudiant de cirque à avoir suivi un double cursus en participant en parallèle à la formation en danse contemporaine du Centre national de danse contemporaine, Yoann Bourgeois est également le premier artiste de cirque à diriger un CCN. Esprit créatif, il imagine un laboratoire de créations in-situ et participatives, en s’appuyant sur les forces du territoire. Depuis fin mars 2021, Yoann Bourgeois devient le directeur du centre chorégraphique jusqu’à la fin de son mandat en 2022, sur décision du conseil d’administration du CCN2.

A la jonction du cirque, de la danse et du théâtre

Yoann Bourgeois mêle avec brio le cirque, la danse et le théâtre, reprendre ici aussi la présentation plus complète ce qui le pousse à développer un art syncrétique combinant ces disciplines. Constamment à la recherche de créations aux formats variés, il tente d’identifier des actions déterminées par les actions de jeu issues de la scénographie. C’est ainsi qu’en 2014, il présente Celui qui tombe, à l’Opéra de Lyon, une pièce entre cirque et chorégraphie, qui met en scène 6 danseurs sur un grand plateau suspendu. Ce dernier tourne, bascule, se balance, laissant les danseurs tantôt perchés, tantôt penchés, dans un défi permanent aux lois de la gravité.

Yoann_Bourgeois-spectacle

En 2017, Yoann Bourgeois produit La Mécanique de l’histoire, une tentative d’approche d’un point de suspension, une création in situ jouée au Panthéon. Adepte des grands espaces et fin connaisseur des jeux, et plus particulièrement des jeux de vertige et de simulacre, comme il l’a démontré dans Celui qui tombe, Yoann Bourgeois explore et partage au travers de son « Atelier du joueur ». La particularité des créations de Yoann Bourgeois est qu’elles font intervenir plusieurs dispositifs physiques éloquents, en plus de réinvestir le « numéro ». Autonomes et spectaculaires, ces dispositifs permettent de jouer les spectacles partout, ce qui permet à Yoann Bourgeois de surprendre le public en jouant là où on ne l’attend pas. C’est précisément le cas de son spectacle intitulé Fugue Trampoline, un gros succès auprès des jeunes, un exploit assez rare pour être souligné.

Yoann Bourgeois base sont travail sur le point de suspension, un instant commun au jonglage, trapèze volant et trampoline, entre autres disciplines du cirque. Il faut savoir que le point de suspension est un instant particulier, très intense sur le plan émotionnel, tout en étant très léger et éphémère. Depuis 2014, Yoann Bourgeois produit Tentatives d’approche d’un point de suspension, par le biais de dispositifs de gravité autour de la notion de suspension. 

yoann-bourgeois

La singularité artistique de Yoann Bourgeois réside dans sa propension, sa capacité de créer des situations dramatiques à partir de phénomènes physiques. Encore une fois, le meilleur exemple à donner pour illustrer ce point est sa pièce Celui qui tombe, durant laquelle les 6 danseurs tentent tant bien que mal de rester debout sur un plateau de 36 m², soumis à diverses contraintes physiques comme la gravité, la force centrifuge et l’équilibre précaire. 

« L’homme est un point perdu entre deux infinis »

En octobre 2021, Yoann Bourgeois (jonglage), Célimène Daudet (piano), Jérémie Cusenier (lumières) et Antoine Garry (son) présentent L’homme est un point perdu entre deux infinis, une pièce d’une durée de 45 minutes jouée sur la scène du Studio – Philharmonie. Performeur insaisissable, Yoann Bourgeois surprend encore une fois le public avec L’homme est un point perdu entre deux infinis, en compagnie de l’aérienne pianiste Célimène Daudet, proposant une création totalement inédite, à la jonction de plusieurs disciplines dans lesquelles il excelle, notamment le jonglage et la musique, déployant ainsi une réflexion sur le temps. 

yoann-bourgeois

Pour cette nouvelle création dont le titre est emprunté à Blaise Pascal, Yoann Bourgeois a donc choisi de travailler aux côtés de complices de longues dates puisque Jeremie Cusenier et Antoine Garry ont déjà fait avec lui de très nombreuses créations et la très talentueuse pianiste Célimène Daudet était déjà avec lui pour le spectacle « l’art de la fugue » en 2011 ! Duo résolument singulier, Yoann et Célimène partent d’une réflexion sur le temps, mêlant jonglage (Yoann Bourgeois) et musique (Célimène Daudet) sur la scène d’un spectacle décalé, drôle et atypique. Pour le créateur de la pièce, l’objectif est « de rendre perceptibles différentes représentations du temps et leurs possibles correspondances avec quelques théories physiques ». Pari réussi !

Yoann Bourgeois, artiste inclassable 

Prolifique, atypique et certainement inclassable, Yoann Bourgeois n’en finit pas de surprendre autant son public que ses pairs. Tantôt défiant la gravité, tantôt titillant avec la notion du temps, le chorégraphe et metteur en scène n’hésite pas à défier les codes établis, mais aussi à se remettre en scène. C’est précisément ce qu’il a fait au plateau en juin 2021 …

Yoann_Bourgeois-spectacle

Créateur polymorphe, artiste et chercheur obstiné, à la recherche constante de fusion de disciplines que rien ne semble réunir, Yoann Bourgeois déconstruit le cirque comme aucun autre ne saurait faire. S’attaquant aux bases fondamentales qui définissent la notion de cirque, le chorégraphe et metteur en scène de talent arrive à en extraire la matière pour créer des œuvres originales. Rappelons que Yoann Bourgeois est un artiste accompli aux multiples talents, alliant cirque, danse, acrobatie, mise en scène, chorégraphie et scénographie. Son obsession ? La métaphysique des corps, ou plus précisément le temps et le mouvement qui la révèle, raison pour laquelle il continue obstinément à chercher ce point de suspension si fugace, cet instant d’apesanteur qui met la condition humaine au défi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.