Vitalik Buterin, portrait du plus jeune crypto-milliardaire du monde

Home / Vitalik Buterin, portrait du plus jeune crypto-milliardaire du monde
Vitalik Buterin,  portrait du plus jeune crypto-milliardaire du monde

Vitalik Buterin, de son vrai nom Vitaly Dmitriyevich, vient d’être désigné par le prestigieux magazine américain Forbes comme le plus jeune crypto-milliardaire de la planète. A tout juste 27 ans, le petit génie russe qui a fondé la blockchain Ethereum entre dans le cercle très fermé des entrepreneurs milliardaires mondiaux. Qui est Vitalik Buterin ? Portrait !

Vitalik_Buterin
Vitalik_Buterin

Qui est Vitalik Buterin ?

Vitalik Buterin est un informaticien et entrepreneur russo-canadien qui a fait ses premiers pas dans la communauté Bitcoin en 2011, époque à laquelle beaucoup de personnalités connues dans le monde des crypto-monnaies, dont Serge Lobreau, ont commencé l’aventure. Également écrivain à ses heures perdues, Vitalik Buterin n’a pas perdu de temps en confondant, dès 2011, le magazine Bitcoin, pour lequel il continue d’écrire des articles sur les cryptomonnaies. Aujourd’hui, Vitalik est principalement connu pour être le créateur d’Ethereum, une plateforme blockchain qui fonctionne comme un ordinateur mondial pour les applications décentralisées (DApps). 

L’idée de création d’Ethereum a été inspirée à Vitalik Buterin à l’occasion d’un voyage entrepris en 2013. Cette année, le jeune prodige russo-canadien parcourt le monde pendant 6 mois et discute avec plusieurs développeurs de Bitcoin. Peu à peu, il se rend compte qu’il a la possibilité de construire une version supérieure de la première crypto monnaie mondiale, en itérant sur la blockchain de Bitcoin. C’est ainsi que Vitalik Buterin développe Ethereum, la plateforme blockchain qui étend les possibilités de Bitcoin. Aujourd’hui, en termes de capitalisation, l’Ethereum est la deuxième cryptomonnaie mondiale, juste derrière le Bitcoin !

Vitalik_Buterin

Vitalik Buterin : enfance et études 

Né le 31 janvier 1994 à Kolomna, Vitalik Buterin vit dans sa Russie maternelle jusqu’à l’âge de 6 ans, avant d’émigrer avec ses parents, à la recherche d’une meilleure opportunité de carrière, au Canada. Très vite, le jeune prodige russe fait étalage de son génie précoce. En 3e année d’école primaire au Canada, il est placé dans un programme pour les surdoués, plus adapté à ses capacités impressionnantes. Naturellement prédisposé aux mathématiques et à la programmation informatique, il attise la curiosité et force l’admiration de ses professeurs, mais aussi de ses camarades de classe. 

De nature introvertie, Vitalik Buterin participe très peu aux activités parascolaires. Ses études secondaires, il les fera à Abelard School, une école privée de Toronto, qui changera radicalement sa perception de l’éducation. Il se découvre une soif d’apprendre inaltérable. Il se découvre aussi une nouvelle passion : le gaming en ligne. De 2007 à 2010, il joue beaucoup à World of Warcraf. Pour l’anecdote, c’est son « addiction » au jeu en ligne qu’il doit la première découverte qui le mettra sur la voie de son futur projet : l’inconsistance caractéristique des services centralisés. 

Vitalik_Buterin
Vitalik_Buterin

La découverte du Bitcoin

C’est en 2011 que Vitalik Buterin a commencé à s’intéresser au Bitcoin. Après avoir délaissé les jeux vidéo en ligne, source de frustration pour lui, il se met à chercher une nouvelle orientation. C’est ainsi qu’il découvre le Bitcoin. Méfiant au départ, il ne voyait pas comment cette cryptomonnaie pouvait avoir une quelconque valeur alors qu’elle n’avait aucun support physique. Il changera très vite d’avis en étudiant le sujet, la méfiance de début laissant place à une véritable fascination pour le Bitcoin. 

Prenant le taureau par les cornes, Vitalik Buterin cherche activement à rejoindre la communauté Bitcoin en achetant quelques jetons. Il n’avait toutefois ni la puissance de calcul nécessaire au minage, ni les moyens d’acheter des Bitcoins. La solution ? Décrocher un travail qui rémunère en Bitcoin, ce qu’il réussit à faire en écrivant des articles de blog pour 5 Bitcoins / pièce. Parallèlement à son activité de rédacteur, il s’intéresse aux différents aspects économiques, technologiques et politiques des cryptomonnaies. Vers fin 2011, ses articles attirent l’attention d’un passionné de Bitcoin basé en Roumanie, un certain Mihai Alisie, avec lequel Vitalik Buterin cofondera Bitcoin Magazine. A cette époque, Vitalik était encore étudiant à l’université. Mais il quitte ses études pour se consacrer totalement aux cryptomonnaies. 

Vitalik_Buterin
Vitalik_Buterin

C’est à ce moment que Vitalik Buterin entreprend un voyage autour du monde à la rencontre de plusieurs spécialistes de cryptomonnaie, particulièrement de Bitcoin. Il se rend compte que les cryptomonnaies existantes étaient beaucoup trop axées sur des utilisations spécifiques assez réduites. Après examen des protocoles utilisés par les différents projets, il envisage la possibilité de généraliser leurs utilisations en remplaçant toutes les fonctionnalités par un langage de programmation complet de Turing. L’Ethereum est né !

La création de l’Ethereum  : l’accomplissement de Vitalik Buterin

Pour expliquer son idée de création de l’Ethereum, Vitalik Buterin réalise un livre blanc en 2013, qu’il envoie à quelques amis. Ces derniers le partagent avec leurs réseaux et, très vite, Vitalik est contacté par une trentaine de personnes pour discuter du concept. Au début, l’Ethereum était très axé sur la monnaie numérique, mais cela ne tardera pas à changer. Dès janvier 2014, Vitalik et son équipe se rendent compte de la facilité avec laquelle il était possible de créer un système décentralisé de stockage de fichiers, simplement en ajoutant quelques lignes de code.

Le même mois, le projet dirigé par Vitalik Buterin et ses acolytes (Mihai Alise, Anthony Di Iorio, Charles Hoskinson, Joe Lubin et Gavin Wood) est annoncé au public. Le jeune russo-canadien pour présenter Ethereum lors d’une conférence sur le Bitcoin à Miami. Quelques mois après l’annonce, l’équipe décide d’organiser une offre initiale de pièces d’Ether (ETH), le jeton natif du réseau Ethereum, pour financer le développement du projet. 

Vitalik_Buterin
Vitalik_Buterin

Le succès est au rendez-vous, puisque l’équipe réussit à récolter plus de 31 000 Bitcoins grâce à la vente d’Ether, soit l’équivalent de 18 millions de dollars. Fort de ce succès, Vitalik Buterin décide au même moment de créer la Fondation Ethereum, une organisation à but non lucratif basée en Suisse, et dont le but est de superviser le développement du logiciel libre d’Ethereum. Il faut savoir que, dans son essence, l’Ethereum est basé sur plusieurs principes, découlant de la manière dont Vitalik conçoit la cryptomonnaie : simplicité, universalité, modularité, agilité, non-discrimination et non-censure. 

La fortune de Vitalik Buterin : à combien est-elle estimée ?

Aujourd’hui, la fortune de Vitalik Buterin est estimée à un peu plus d’un milliard de dollars, ce qui fait de lui le plus jeune crypto-milliardaire du monde. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.