Soka Gakkai : l’exemple inspirant de Roberto Baggio

Home / Actus personnalités & vip / Soka Gakkai : l’exemple inspirant de Roberto Baggio

« Il Divin Codino », le divin à la queue de cheval… Ce surnom résume à lui seul l’étendue de la popularité de l’un des plus grands joueurs de football de ce siècle, à savoir Roberto Baggio. Si cet attaquant est mondialement célèbre pour sa carrière et ses titres, il est également apprécié pour ses profondes valeurs qui l’accompagnent chaque jour dans sa pratique du bouddhisme de la Soka Gakkai.

Un homme aux valeurs fortes pour faire face à l’adversité

Impossible d’évoquer Roberto Baggio sans parler de football. Ce sport est en effet sa passion depuis son plus jeune âge et il a mené une carrière exemplaire, recevant de nombreux titres : Ballon d’Or, meilleur footballeur de l’année FIFA, meilleur joueur du championnat d’Italie, meilleur joueur de l’année aux World Soccer Awards… Son seul regret professionnel ? Un tir manqué lors de la Coupe du Monde 1994 qui le poursuivra tout au long de sa carrière.

Soka Gakkai est l’exemple de Roberto baggio
Soka Gakkai est l’exemple de Roberto baggio

Cet homme passionné, sensible, humble et d’une grande simplicité ne s’est toutefois pas laissé abattre grâce à ses profondes valeurs. Baggio est en effet un homme courageux qui n’hésite pas à se remettre en question. Il doit notamment cette force de volonté au bouddhisme de la Soka Gakkai qu’il pratique depuis les années 80 et dont les valeurs font écho à celles de Baggio.

Cet homme passionné n’a par ailleurs de cesse d’apprendre et de partager. En effet, il estime que « la vie est une découverte sans fin », et ce, à tout âge. Il applique le précepte de ne jamais cesser d’apprendre et de toujours aller de l’avant, quoi qu’il advienne. Il en est d’ailleurs un parfait exemple, lui qui s’est violemment blessé à seulement 18 ans lors d’un match avec Vicenza. Ses ligaments croisés et son ménisque ont suite à cela totalement cédé et Baggio a dû subir une lourde intervention nécessitant 220 points de suture afin de refermer la blessure de sa jambe. Cette dernière sera alors légèrement plus courte que l’autre jambe, une caractéristique qui va marquer son jeu à jamais. C’est d’ailleurs à cette époque qu’il découvre le bouddhisme et décide de rejoindre la SGI Italia.

Roberto Baggio inspiré par le mouvement soka
Roberto Baggio inspiré par le mouvement soka

Depuis ce jour, Roberto Baggio relève tous les défis qui se présentent à lui et ne manquent pas de s’impliquer entièrement dans chacun de ses projets. Il a le courage d’affronter les difficultés qui se dressent devant lui et va jusqu’au bout, rappelant que « c’est le chemin qui est important, au-delà du résultat. Si nous ne les affrontons pas, nous ne saurons jamais quel est notre potentiel, notre valeur ». Ce principe s’inscrit pleinement dans les enseignements de Nichiren sur lesquels repose la Soka Gakkai. En effet, les difficultés sont une joie en cela qu’elles permettent de devenir meilleurs. A contrario, si la peur entre en jeu, cela devient alors une souffrance. Il rappelle d’ailleurs à ce sujet que selon Sensei, « le cœur ouvre le chemin, c’est la tête qui le ferme ».

Soka Gakkai : comment Roberto Baggio met en pratique les enseignements dans sa vie quotidienne

Si l’attaquant italien aux multiples titres a à cœur de toujours apprendre, il souhaite également partager et offrir, tout d’abord en transmettant ses valeurs à ses enfants et en les accompagnant, mais aussi auprès de ses amis. Selon l’enseignement de la SGI, le désir de donner aux autres est en effet essentiel et Baggio noue de profonds liens avec ses amis, qui tiennent une place importante dans sa vie. Ensemble, ils partagent des joies, des doutes, des peines, des souffrances, ce qui crée un lien unique.

Soka-Gakkai-est-l’exemple-inspirant-de-Roberto-Baggio
Soka-Gakkai-est-l’exemple-inspirant-de-Roberto-Baggio

Mais Baggio ne s’arrête pas là et applique au quotidien les principes de la Soka Gakkai. Ainsi, le plaisir de donner, sans rien attendre en retour, et le partage font partie intégrante de sa vie. Cette démarche fait pleinement écho au Daimoku afin d’aller vers la création de valeur et la bouddhéité.

Une vision empreinte de créativité et de fantaisie pour accepter l’imprévisible

Baggio est un homme de défi, c’est une évidence. Il faut toutefois ajouter qu’il appréhende les défis de la vie comme un moyen de dévoiler de nouvelles capacités. De même, les difficultés ont pour lui toutes un sens et il est nécessaire de les comprendre pour ensuite les accepter et les transformer en quelque chose de positif.

Ces défis et difficultés permettent à l’Homme d’élargir ses horizons et de se rendre compte du potentiel infini qui s’offre à chacun. Roberto Baggio explique d’ailleurs que l’imprévisible fait partie intégrante de la vie. Il est ainsi impossible de tout planifier car la fin peut être totalement différente de celle espérée. La fantaisie et la créativité doivent alors être intégrées afin de rendre la vie encore plus intéressante et belle !

baggio inspiré par soka gakkai
baggio inspiré par soka gakkai

Ces préceptes ne sont pas sans rappeler ceux de la Soka Gakkai, et notamment de la SGI Italia, qui lui ont permis de donner une nouvelle dimension à sa vie mais aussi à son jeu. Il se rappelle d’ailleurs avec une vive émotion sa rencontre avec Daisaku Ikeda au cours du Festival mondial de la paix à Milan en 1994 suite à laquelle il a pleuré pendant pas moins de 2 heures. Il explique cela comme étant « la manifestation de ce qu’il m’avait donné en quelques minutes. Il m’avait ému si profondément que cela faisait fondre quelque chose en moi. J’ai pu apercevoir l’immensité de sa vie ». Cette rencontre a été décisive dans la vie de Baggio qui estime avoir une chance inouïe d’avoir un tel lien avec son professeur. Un lien puissant qu’il est nécessaire d’entretenir au quotidien, comme il a pu le faire avec un autre homme qui a un rôle majeur dans sa vie : son père. Si leur relation a, au départ, été complexe du fait de la rigidité de son père, Baggio a encore une fois trouver du positif dans cela pour aller vers une meilleure relation. L’occasion pour lui de rappeler qu’il est nécessaire d’aider nos parents et de les comprendre avant de les juger.

Leave a Reply

Your email address will not be published.